Lever de rideau sur les finalistes
10.04.2016

crédit photo: © sedriknemeth.com

Les couloirs du Lausanne Palace & Spa ont pris des airs de Fashion Week lors de notre shooting avec les finalistes à l’élection de Miss et Mister Suisse Francophone 2016: 42 jeunes filles et garçons, sur leur trente et un, sont venus se confier au «Matin». Malgré des absents pour la photo de groupe, on ne savait plus où donner de la tête. Ils ont entre 17 et 27 ans, sont francophones et résident en Suisse ou dans les régions frontalières. Ils ont apporté avec eux autant d’histoires de vie touchantes, d’anecdotes insolites, de parcours originaux.

Miss et maman

Quelques exemples? Tiago avait été par erreur arrêté par la police pour un meurtre, Simon a connu la guerre en Centrafrique dans son enfance, Ophélie vit une histoire d’amour à distance avec un Australien, Onur a eu un grave accident de moto. Nancy se passionne pour les vieilles voitures, Mountazar pour la géopolitique, Carolina pour l’art de la Renaissance, Yelizaveta pour la boxe thaïe et Mélissa pour la pêche et la pâtisserie. Ana-Sofia est maman d’un petit garçon. Ariane, qui a dû s’éclipser juste avant la photo de groupe pour prendre son service, est serveuse à l’Hôtel de Ville de Crissier. Gregory s’est retrouvé par hasard dans une soirée chez Leonardo DiCaprio à Beverly Hills. Vanessa Alcolea a quatre chiens, dont trois rescapés. David Egger est maître-chien dans la sécurité. Quant à David Salgat, méfiez-vous de lui: derrière cet apprenti en habillage horloger, se cache un sacré farceur. Le 1er avril dernier, il a tenté de piéger ses proches avec des biscuits Oreo fourrés au dentifrice! Plusieurs candidats confient encore avoir puisé, dans la maladie ou le décès prématuré d’un parent, une grande maturité et la force d’avancer.

Dans la volée 2016, les candidats, étudiants, apprentis, salariés ou en recherche d’emploi, des cantons de Berne, Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Valais et Vaud, ainsi qu’une candidate de Gaillard, en France voisine, ont tous la passion des voyages. Et du sport. Matheus, 17 ans, joue au Servette FC. Laura Oberson a fait 13 ans de patinage artistique. Jasmine, absente le jour de notre shooting, était R3 au tennis et a eu la chance de rencontrer son idole, Roger Federer.

Parmi les autres absents, citons encore Marine, élue Miss Photogénie par les lecteurs du «Matin» lors de l’élection de Miss Suisse romande 2015. Ou Rezky passionné par l’art contemporain grâce à sa mère qui tient une galerie d’art à Londres. Des profils variés que nous vous dévoilons plus en détail dans notre galerie photos (ci-dessus). Ils comptent sur vous: les votes pour les soutenir seront ouverts du 2 au 31 mai sur le site Misssuissefrancophone.ch et compteront pour 5% lors de l’élection, le 11 juin 2016, au Théâtre Barnabé, à Servion (VD). Qui succédera aux lauréats 2015, Catarina Lopes et Pedro Mendes? Un titre d’autant plus convoité depuis que ce dernier a ensuite été sacré Mister International aux Philippines en décembre. Et si vous rêvez de voir les 47 finalistes en chair et en os, rendez-vous aujourd’hui et demain au salon Siwell de Genève, où ils défileront.

L’élection

Les titres de Miss et Mister Suisse francophones seront remis pour la 5e fois le 11 juin 2016. La lauréate participera ensuite à Miss Supranational. Le lauréat, lui, ira à Mister International. Mister Suisse francophone 2015, le Genevois Pedro Mendes, a remporté ce concours international en décembre, avec des gains de 100 000 fr. à la clé.

voir article

MISS SUISSE FRANCOPHONE

Concours national réunissant toutes personnes francophones de Suisse. Tentez votre chance et venez vivre une expérience inoubliable. De nombreux défilés vous permettront de côtoyer le monde de la mode. Vous profiterez également de nombreux avantages durant toute l'aventure. Une aventure humaine riche en découvertes et rencontres.

Suivez nous sur:
Tous droits réservé © 2017 Miss et Mister Suisse Francophone - Webdesign et développement par DEEProd SA - www.deeprod.ch